« COMMENT FAIRE CRAQUER LES HOMMES : DEUX LECONS DE SEDUCTIONS »
par Agnès Giard

A 32 ans, l’artiste France Cadet, alias « Cyberdoll » s’inspire des publicités Aubade pour mettre en scène SA vision de l’amour. Fesses cambrées, seins offerts, elle se prend en photo dans des poses suggestives, qui reproduisent au millimètre près celles des jolies inconnues d’Aubade… à quelques différences près ! Ici, pas de bonnet, ni de string aguicheur. France Cadet ne porte aucune lingerie. Ses images, copiées sur celles d’Hervé Lewis, le célèbre photographe, donnent un sens inattendu aux leçons de séduction… « Lui révéler un secret », « Jouer sur la corde sensible », « Tester ses résistances »… Coïncidence : les leçons d’Aubade viennent d’être publiées dans un livre d’art - « L’art D’aimer » aux éditions la Martinière. L’occasion de mettre en face à face Hervé Lewis, le Maître, avec France Cadet, l’enfant terrible. Regards croisés sur l’art de… troubler.

France Cadet : la fille terrible

Pourquoi ce détournement des pubs Aubade ?
J’ai voulu montrer une autre vision de la sexualité, plus personnelle et peut-être un peu plus "en marge" de ce qui est généralement admis. C'est pourquoi j'ai choisi d'être mon propre modèle avec mes particularités physiques et de ne pas faire appel à un mannequin, plus parfait mais plus anonyme…

Vous ne trouvez pas votre corps parfait ?
Pas vraiment. J’ai un corps moins beau que celui des modèles d’Aubade, mais il est piercé et tatoué. Un corps moins parfait, mais piercée ou tatouté peut être parfois aussi voire plus attirant.

Quel est votre idéal de séduction ?
Pour séduire, il ne suffit pas d’avoir la plastique parfaite du modèle d’Aubade et ses poses langoureuses si suggestives. Il faut être un moteur à fantasmes, stimuler les désirs inavoués…

Que pensez-vous des photos d’Hervé Lewis ?
Toute la force de ses photos, justement, c’est qu’elles génèrent les fantasmes les plus divers. Elles montrent un corps sans tête, impersonnel mais universel, anatomiquement irréprochable, subtilement mis en lumière, qui peut correspondre aux goûts de (presque) tous… L'imagination fait le reste.

Comment avez-vous réalisé ces photos pour qu’elles soient si exactement calquées sur celles des pubs Aubade?
La prise de vue n’a duré qu’une journée : je me suis déshabillée devant un appareil numérique relié à un ordinateur. Je visualisais mes poses directement sur l'écran et je les ajustais pour qu’elles « collent » avec la publicité originale. Mes images auraient pu être encore plus "fidèles" aux photos d'Hervé Lewis : en travaillant l'éclairage, en retouchant l'image pour obtenir la même qualité du grain de peau, et surtout en choisissant un modèle avec des proportions presque aussi idéales... Mais ce qui m'intéressait n'était pas de réaliser une copie parfaite mais plutôt de donner MES leçons de séductions. J’ai voulu montrer les fantasmes que l'on peut avoir en regardant les photos d'Aubade.

Quelle sont vos leçons de séduction préférées ?
La n°32 "l'inciter à méditer" ! La n°43 "tester ses résistance" me plait également, parce qu’elle met la femme en position de supériorité…

Qu’allez-vous faire de ces photos ?
Elles seront présentées à la galerie Roger Pailhas en juillet prochain.

Propos recueillis par Agnès Giard le 05/01/2003